Fût et bidon de produits dangereux stockés sur bac de rétention

Comment choisir son bac de rétention ?

compo-bac

Bac de rétention pour stockage dangereux

Acides, colles, résines, dégraissants, diluants, peintures... Les agents chimiques sont présents sur le lieu de travail. De nombreux produits chimiques peuvent avoir des effets néfastes sur l'homme et l'environnement. Substances ou mélanges, ces produits dangereux doivent faire l'objet d'une prévention, être signalés et stockés efficacement.

Afin de limiter l'exposition du personnel aux risques, vous devez organiser le stockage de vos produits soit dans une pièce spécifique ventilée, dans un container extérieur, dans une armoire de stockage avec bacs de rétention ou bien sur un rayonnage équipé de bac de rétention acier ou polyéthylène.

Les bacs de rétention, placés sous les contenants, servent à récupérer les liquides en cas de détérioration des contenants stockés (chocs, chutes, incendies…).

Je découvre tous les bacs de rétention

Ce que dit la réglementation

La réglementation distingue 3 catégories d'installations

Installations non classées Installations soumises à déclaration Installations soumises à autorisation
  • Mise en conformité selon règlement sanitaire départemental et/ou dispositions du code du travail.
  • DUER (Document Unique d’Evaluation des Risques)
  • Respect des règles de sécurité définies par l’arrêté du 2 février 1998.
  • Déclaration en préfecture obligatoire ;
  • Respect des réglementations particulières et arrêté relatif à l’activité exercée ;
  • Par défaut, respect des dispositions de l’arrêté du 2 février 1998.
  • Autorisation préfectorale obligatoire avant mise en exploitation.
  • Respect des règles de sécurité définies par l’arrêté du 2 février 1998 et des éventuels arrêtés préfectoraux complémentaires.

Pour savoir à quelle catégorie d'installations vous appartenez, rapprochez-vous de votre préfecture.


Capacité du bac de rétention de votre installation réglementé par l'arrêté du 4 octobre 2010

Tout stockage d’un liquide susceptible de créer une pollution des eaux ou du sol est associé à une capacité de rétention dont le volume est au moins égal à la plus grande des deux valeurs suivantes :

  • 100 % de la capacité du plus grand réservoir.
  • 50 % de la capacité totale des réservoirs associés.

Mise en application de cette règle avec quelques exemples:

schéma rétention 1000 L

  • 100% du plus grand réservoir = 1000L
  • 50% de la capacité totale des réservoirs associés = 500L
  • Volume de rétention à respecter : 1000L
schéma rétention 520L
  • 100% du plus grand réservoir = 260L
  • 50% de la capacité totale des réservoirs associés = 520L
  • Volume de rétention à respecter : 520L

 

schéma rétention 1500L
  • 100% du plus grand réservoir = 1500L
  • 50% de la capacité totale des réservoirs associés = 1270L
  • Volume de rétention à respecter : 1500L

Pour le stockage de récipients de capacité unitaire inférieure ou égale à 250 litres :

La capacité de rétention doit être au mois égale à:

  • Pour les liquides inflammables (hormis les lubrifiants), 50% de la capacité totale des fûts
  • Pour tout autre liquide, 20% de la capacité totale des fûts.

Le système de rétention doit être étanche aux liquides qu’il pourrait contenir et résiste à l’action physique et chimique des fluides.

  1. L’étanchéité du (ou des) réservoir(s) associé(s) doit pouvoir être contrôlée à tout moment.
  2. Les réservoirs ou récipients contenant des produits incompatibles ne sont pas associés à une même rétention.

Nature et compatibilité chimique

Identification des produits chimiques

Conformément au Règlement Européen «CLP» (classification, labelling, packaging), les fabricants de produits chimiques ont l’obligation réglementaire d'étiqueter chaque contenant et de fournir une «fiche de données de sécurité». Ce document renseigne sur les risques liés à l’utilisation et sur les dispositions nécessaires au stockage de la substance. Provost vous propose également des pictogrammes de danger pour identifier les produits chimiques.

Tableau des compatibilités chimiques

  • La rétention des produits incompatibles doit être dissociée afin d'éviter tout risque de mélange.
  • Stockez les produits inflammables dans une armoire anti-feu.


Quelle matière pour votre bac de rétention ?

Les bacs de retention acier ne conviennent pas au stockage des acides et bases fortes.

Pour ces substances, vous devez utiliser les bacs de retention plastique en polyéthylène.

Je découvre les bacs de rétention polyéthylène

Pour vous aider à choisir le bac de rétention qui convient au produit à stocker, une liste de compatibilité existe !

Je consulte la compatibilité des bacs/agents chimiques

Vous avez un projet ?

Un de nos 80 technico-commerciaux en France vous accompagne.

Livre blanc Sécurité

Découvrez 20 conseils pratiques pour garantir la sécurité dans votre entrepôt.

Partager
Loading...